BOUCHES-DU-RHÔNE - RarOiseau Y'APAS
Ruelle du Panier, 2009

Ruelle du Panier, 2009

"C’est au nord de la calanque du Lacydon que les premiers marseillais ont édifiés la cité primitive. Celle-ci s’étendait sur trois buttes : la butte Saint Laurent à l’ouest, la bute du Panier au centre et la butte des Carmes à l’est. (...) [Le quartier doit son nom à] l’auberge « Le Logis du Panier » qui a donné son nom à la rue, puis au quartier. Longtemps cantonné aux zones délimitées par les remparts, au delà desquelles il était interdit de construire, le quartier du Panier s’est construit un visage de ruelles ramassées et étroites avec de grandes pentes raides. D'où cet entassement poussé à son paroxysme de maisons tassées les unes à côté des autres. Le souci de l’espace explique cette apparence qui a rendu ce quartier si célèbre. L’image du Panier, ce sont ces ruelles escarpées qui gravissent la colline parfois dans des pentes raides comme des échelles. La hauteur se traduit dans le patois des habitants de la ville qui parlent de « monter au Panier », ou a contrario de « descendre sur le port ». Les immeubles sont hauts, quatre à cinq étages, et obscurcissent des rues déjà fermées et sombres. Les murailles sont maintenant détruites, mais le quartier du Panier a conservé son atmosphère unique, un condensé de la carte postale marseillaise qui a inspiré la série à succès « Plus belle la vie ». www.marseilletourisme.fr/les-incontournables/panier/

MarseillevilleescalierPACABouches du Rhônetownold quarter2009quartier ancien